Desirée De Poot
Desirée De Poot
Rédactrice en chef Le Pharmacien
Opinion

15/10/18 à 11:59 - Mise à jour à 11:58

Quitter un instant son île...

D'ici quelques jours se tiendra Pharmanology 2018, le salon biennal du secteur de la pharmacie et le lieu de rencontre par excellence des pharmaciens belges. Si mes calculs sont exacts, cette édition sera la sixième à laquelle j'aurai le plaisir d'assister, mais je me souviens encore de la première comme si c'était hier : une grande fête où tout le monde s'amusait, avec beaucoup d'ambiance, abondance de boissons et des cadeaux presque à volonté, et où les plus grands acteurs du secteur étaient présents avec des stands proprement spectaculaires (pour ne pas dire franchement mégalomanes).

Quitter un instant son île...

© Canary Pete

En tant que pharmacien, vous avez certainement vu beaucoup de choses évoluer au cours de la décennie écoulée... et ce changement est également perceptible à Pharmanology. Ce qui était autrefois un événement essentiellement axé sur la vente est devenu au fil des éditions successives une bourse à l'information sensiblement plus sobre. Les verres pleins ont cédé la place aux dégustations, les vélos, aspirateurs robots et voyages à gagner ont disparu et l'AFMPS s'est mise à surveiller les exposants de plus près, ce qui a sans doute quelque peu compromis le côté familial. Fini la convivialité ? Pas vraiment, quand on y pense. Les Marc Coucke de ce monde ont cédé la place à des firmes plus modestes sur des stands plus petits... Les grands acteurs n'ont pas besoin d'un tel salon, puisqu'ils ont tous des délégués à envoyer à votre porte. Ou pas, comme l'indiquent les rumeurs de plus en plus nombreuses qui nous parviennent de pharmaciens qui n'ont même plus l'opportunité de proposer certaines gammes dans leur officine.

Le système d'accréditation, dans le cadre duquel les pharmaciens aussi sont désormais forcés d'apporter la preuve qu'ils ont suivi certaines formations (continues), représente pour Pharmanology une réelle opportunité. L'ancien salon "de divertissement" a en effet, on l'a dit, cédé la place à une bourse à l'information doublée d'innombrables opportunités de se recycler et de récolter des points d'accréditation, la plus-value pour le visiteur étant qu'il peut faire son choix dans un éventail de formations beaucoup plus large que ce qu'il trouverait dans sa propre région.

Pharmanology reste toutefois avant tout l'occasion pour les pharmaciens de rencontrer leurs collègues dans un cadre informel autour d'un verre et de quelques zakouskis. Dans une profession où chacun travaille un peu sur son île bien régulée et organisée, c'est le moment ou jamais de faire connaissance avec d'autres et d'échanger connaissances et expériences. Dans un contexte où les pharmaciens sont taraudés par une foule de préoccupations et d'inquiétudes et se plaignent beaucoup - notamment auprès de notre rédaction - des décisions qui se prennent sans impliquer la base, il est par ailleurs bon de rappeler que ceux qui vous représentent seront présents à Pharmanology...

Si vous passez par là, n'oubliez pas de faire un détour par notre stand et profitez-en pour déposer dans l'urne l'enquête (dûment complétée) que vous trouverez au milieu de ce magazine. Et si vraiment vous n'avez pas le temps de venir jusqu'à Bruxelles, renvoyez-la nous... car nous aussi, nous voulons savoir ce qui vous trotte dans la tête ! Au plaisir de vous rencontrer ce weekend ?

En savoir plus sur: