...

Les chiffres révélés lors de cette action internationale menée dans 81 pays donnent quelque peu le tournis. La valeur des comprimés illégaux saisis est estimée à pas moins de 4,6 millions de dollars. Cette opération Pangea en est déjà à sa quatrième 'édition', et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce déploiement international ne semble pas vraiment décourager les criminels, sans doute largement motivés par le copieux appât du gain. Zaventem En Belgique, des enquêtes transfrontalières sont toujours en cours pour trois sites de vente et trois sites web. La Douane a contrôlé 7.418 envois et opéré 116 saisies. A l'aéroport de Zaventem, 91 colis postaux destinés à des acheteurs belges ont été interceptés. Ils contenaient 200 comprimés de diazépam, 37 cigarettes électroniques avec 180 cartouches de nicotine, 434 capsules de tadalafil et 236 comprimés de sildenafil, 1.560 capsules avec des herbes stimulant la libido, 386 tubes de crème pour le blanchiment de la peau et 4.754 capsules amaigrissantes à base d'herbes contaminées par la sibutramine. Ces colis provenaient d'Inde, de Chine, de Thaïlande et des Etats-Unis. Bierset L'aéroport de Bierset représente lui aussi une porte d'entrée plébiscitée pour les ventes de médicaments contrefaits. Sur les 500 colis postaux contrôlés, 25 ont été bloqués en transit. En cause : 32.582 comprimés amaigrissants à base d'herbes contaminées par la sibutramine, 100 comprimés de sildenafil, 3.000 capsules d'herbes stimulant la libido, 80 flacons d'antibiotiques, 35 flacons contenant des hormones de croissance et 2.000 médicaments contrefaits de cialis. Tous les colis avaient été expédiés de Chine. Au niveau belge, l'action Pangea IV a permis de dégager un constat clair : pour mettre un terme à ce type de commerce illégal, une collaboration entre la Douane, la police, l'AFMPS et les services postaux est indispensable. Seul un travail de concert permet d'élaborer des procédures standards capables d'améliorer et de faciliter la lutte contre la criminalité pharmaceutique. La réglementation actuelle n'est pas encore suffisante, notamment au niveau du trafic en transit. Saisie mondiale Les différents services belges se disent satisfaits du résultat, même s'il ne représente bien évidemment qu'une infime partie de la saisie totale opérée dans le monde lors de cette action Pangea IV. Près de 13.500 sites webs illégaux ont été fermés, 45.500 colis contrôlés et 8.000 saisis. Un peu plus de 2,4 millions de comprimés illégaux et falsifiés provenant de 48 pays ont été interceptés. 55 personnes sont poursuivies pour une série de faits délictueux, dont la vente et la délivrance illégales de médicaments sans autorisation ou uniquement sur prescription médicale. u