...

Autrement dit, en 2010, seules quatre nouvelles pharmacies se sont réellement ajoutées à la liste des officines, répétant donc à l'identique le scénario de 2009. Un très faible renfort qui ne pourra que difficilement prétendre répondre à la demande croissante de soins pharmaceutiques, comme le soulignent les associations professionnelles de pharmaciens. Ce statu quo serait en partie lié à l'élargissement du système préférentiel et à la baisse des tarifs imposée aux pharmaciens. Selon les représentants des pharmaciens, il faut s'attendre en 2011 à connaitre encore davantage de fermetures d'officines. Notons qu'aux Pays-Bas, une distinction importante est faite entre la pharmacie ouverte au public et la pharmacie 'polyclinique' implantée dans un hôpital. Sur les 35 nouvelles officines ouvertes en 2010, cinq appartenaient à cette seconde catégorie. Et sur les trente restantes, nombreuses ont choisi d'ouvrir leurs portes à proximité d'un centre de soins. Si, chez nous, les pharmacies appartenant à une chaîne continuent lentement leur petit bonhomme de chemin, elles occupent toujours une place prépondérante sur le territoire hollandais. Comme en 2010, elles représentent en effet pas moins de 32 % du paysage officinal global. www.sfk.nl