...

Nous vous avons déjà présenté le guide édité en français par la FIP (Fédération internationale des pharmaciens) pour donner toutes les clés permettant aux pharmaciens de répondre aux questions que les patients posent au comptoir. Il existe une fiche récapitulative et un guide de 32 pages plus complet et régulièrement mis à jour.Comme d'autres pays, la Belgique connaît une certaine ruée vers les masques de protection, les solutions hydroalcooliques et même vers la chloroquine. Concernant cette dernière, les experts invitent à prendre avec prudence les résultats préliminaires d'une étude chinoiseévoquant une certaine efficacité contre le coronavirus chez une centaine de patients et largement relayée depuis par les médias et réseaux sociaux. Cette indication n'est en effet pas validée par les diverses instances internationales comme le rappelle le site de l'AFP consacré au fact-checking, factuel.afp.com.Concernant les solutions hydroalcooliques, l'APB et l'AUP rappellent que les pharmaciens peuvent en produire en petites quantités. L'OMS édite un guide pour la production locale de formulations de handrub, il est repris dans l'annexe 4en page 27 du guide la FIP.L'AUP rassemble sur son site tous les liens utiles en provenance de Sciensano, du SPF Santé, de la FIP, et de l'OMS. Concernant le port du masque, l'OMS invite à " un usage rationnel afin d'éviter le gaspillage de ressources précieuses et les risques de mauvaise utilisation ". Elle recommande le port du masque aux personnes qui présentent des symptômes de COVID-19 et à celles qui s'occupent de malades présentant des symptômes (toux, fièvre).De leur côté, les autorités belges insistent pour communiquer de façon sereine et précise envers la population et précise: "Pour lutter au mieux contre la propagation du virus dans notre pays, on ne peut qu'insister sur les mesures d'hygiène de base auprès de toute la population, comme se laver régulièrement les mains, utiliser des mouchoirs en papier et les mettre immédiatement à la poubelle, tousser dans le pli du coude au lieu de mettre sa main devant la bouche, et contacter un médecin généraliste par téléphone en cas de maladie (fièvre, toux, état grippal, etc.). "