...

Le Parquet de Termonde a mené une série de perquisitions chez plusieurs pharmaciens, notamment au sein d'une association de pharmaciens et d'une société de logiciels de Saint-Nicolas. Mais le fisc était déjà passé par là et avait déjà pris la peine de frapper à la porte de plusieurs pharmaciens pour dénoncer des irrégularités. Certains d'entre eux auraient conclu un accord à l'amiable avec le fisc et accepté de payer une amende ; d'autres auraient par contre refusé, convaincus d'être dans leur plein droit. Le Parquet a ensuite repris le dossier et ordonné une vaste enquête sous la houlette d'un expert fiscal.