Les infections invasives à méningocoques peuvent être causées par différents sérogroupes: essentiellement A, B, C, W135, X et Y. Elles peuvent provoquer notamment des méningites et des septicémies.

Depuis 2008, leur nombre est stable en Belgique grâce à la vaccination contre le méningocoque C. Mais les infections ont évolué et de nouveaux développements en matière de vaccins sont apparus. Le CSS publie dès lors mardi un avis, émettant de nouvelles recommandations en termes de vaccination.

Ainsi, la part des méningocoques W et Y a fortement augmenté, passant de 1,1% en 1991 à 41% en 2018. Le nombre de cas de méningocoques B a lui diminué, passant de 164 en 2000 à 59 en 2018. Il représente néanmoins toujours 51% des cas. Le méningocoque de type C est en chute libre, passant de 179 cas en 2001 à 5 en 2018.

Dès lors, le CSS recommande de remplacer le vaccin contre le type C par un vaccin conjugué contre les méningocoques de types ACWY chez les enfants âgés de 13 à 15 mois. Il préconise en outre d'ajouter une vaccination contre les méningocoques ACWY chez les adolescents de 15 à 16 ans et une vaccination de rattrapage temporaire chez les 15-19 ans.

Le Conseil ne recommande toutefois pas une vaccination généralisée pour le méningocoque de type B, bien qu'il représente la majorité des cas. En effet, la maladie est en diminution naturelle, le vaccin a un rapport coût/efficacité faible et il serait trop contraignant. Le CSS conseille plutôt d'envisager une telle vaccination individuellement.