...

La stratégie pharmaceutique pour l'Europe vise à résoudre les problèmes d'accès aux médicaments, de pénuries, de vieillissement de la population ou encore de coûts des traitements, en créant un cadre réglementaire à l'épreuve du temps et en soutenant l'industrie dans la promotion de la recherche et des technologies qui atteignent réellement les patients et répondent à leurs besoins thérapeutiques, tout en remédiant aux défaillances du marché. Elle tiendra également compte des faiblesses révélées par la pandémie du coronavirus. La Commission va examiner les actions législatives et non législatives selon quatre axes :-s'assurer que les patients à travers l'Europe aient rapidement accès aux nouveaux médicaments et thérapies dans leur pays et qu'il y ait moins de pénuries de médicaments.-rendre les médicaments plus abordables et augmenter le rapport qualité-prix des dépenses médicales.-profiter de la numérisation et s'assurer que l'innovation et les technologies émergentes répondent aux besoins thérapeutiques des patients, tout en réduisant l'empreinte environnementale.-réduire la dépendance directe à l'égard des matières premières provenant de pays non européens, influencer les pays pour harmoniser les normes internationales de qualité et de sécurité des médicaments et aider les sociétés pharmaceutiques européennes à être compétitives au niveau mondial.Cette initiative est conforme à la nouvelle Stratégie industrielle pour l'Europe et aux priorités définies dans l'European Green Deal, le plan européen contre le cancer et la stratégie numérique européenne. Afin de prendre toutes les opinions en compte dans la conception de cette stratégie et dans un soucis de transparence, la Commission européenne invite toutes les personnes et organisations intéressées à partager leur point de vue et leurs expériences. Cette consultation en ligne est ouverte à tous jusqu'au 15 septembre 2020, mais les professionnels de la santé sont instamment invités à y répondre. Ce plan constituera une nouvelle stratégie pharmaceutique pour l'Europe, dont l'adoption est prévue d'ici la fin de l'année.