...

Une étude nationale menée par iVox auprès de 1000 Belges a mis en évidence que ces derniers ne se préoccupaient pas vraiment de leur santé digestive et que par conséquent, ils ne cherchaient pas directement à identifier la source de leurs troubles digestifs. On le sait, certains aliments favorisent la digestion, mais en général les Belges n'intégreraient pas suffisamment ces aliments dans leur régime alimentaire. Selon l'étude, seul 1 Belge sur 3 connaît suffisamment le fonctionnement du système digestif. Ils seraient 7 sur 10 à croire que l'estomac constitue le maillon le plus important de la digestion des nutriments. Seul 1 Belge sur 6 sait qu'il s'agit en fait de l'intestin grêle. Fonctionnement Les différentes étapes du processus de digestion sont, elles aussi, méconnues : nos compatriotes sont 4 sur 10 à ignorer que la digestion commence dans la bouche. Enfin, les Belges ne connaissent pas vraiment les fonctions de chacun des organes de la digestion : 7 Belges sur 10 pensent que le rectum est un pseudonyme pour l'anus, alors que cet organe est en réalité chargé de stocker temporairement les selles. La fonction du foie soulève également des interrogations : seuls 3 Belges sur 10 savent qu'il sécrète de la bile. Quant au pancréas, 4 Belges sur 10 ignorent qu'il produit des sucs digestifs et de l'insuline. Plus d'un mois... 3 Belges sur 4 souffrent parfois de problèmes digestifs, mais 1 sur 3 ne s'en inquiète pas. Quand on leur demande ce qu'ils font en cas de symptômes de dérèglement digestif, la moitié des Belges interrogés répondent " absolument rien ". Ils supposent, en effet, que le problème se réglera de lui-même. Ceux qui cherchent une solution se renseignent de préférence sur Internet (40 %) ou auprès de la famille et des amis (21 %). Lorsqu'ils sollicitent l'aide d'un professionnel, le médecin traitant arrive en tête : parmi les personnes qui demandent de l'aide, 8 sur 10 privilégient cette option. La moitié a également déjà consulté un spécialiste (gastro-entérologue). Parmi les Belges qui se font aider en cas de problèmes digestifs, 6 sur 10 attendent plus d'un mois avant de solliciter l'aide d'un professionnel de la santéLes personnes qui demandent effectivement l'aide d'un professionnel en cas de problèmes digestifs attendent étonnamment longtemps avant de passer à l'action : 6 sur 10 attendent plus d'un mois. Une personne sur 4 attend d'un à trois mois, 1 sur 5 hésite plus de trois mois et 1 sur 10 attend même plus d'un an. La raison de cette attente ne semble pas liée à la crainte de parler de problèmes digestifs à un professionnel de la santé : 86 % des personnes interrogées affirment n'éprouver aucune difficulté à le faire. Régime alimentaire 4 Belges sur 10 modifient leurs habitudes alimentaires en cas de problèmes digestifs, mais seul 1 sur 6 met des fruits au menu.Lorsque les Belges connaissent des troubles de la digestion, ils adaptent leurs habitudes alimentaires (4 sur 10) ou boivent plus d'eau (1 sur 4). Ils sont, en outre, 8 sur 10 à savoir que les fibres sont essentielles à la régulation de la digestion. Ce qu'ils mangent exactement ? Ça dépend. Les légumes arrivent en tête de liste, suivis des produits céréaliers, des fruits (1 sur 6) et du riz.