...

Une certaine zone de tension délimitée par le médicament a toujours séparé médecins et pharmaciens. L'avis rendu par le Conseil national de l'Ordre des Médecins marque en ce sens un sacré revirement, même s'il ne concerne pour l'heure que le pharmacien clinicien.