...

Au moment de rédiger sa prescription, tout médecin doit forcément opérer un choix médicamenteux au sein d'une même classe thérapeutique. Ce choix diffère-t-il en fonction du médecin qui tient la plume ? La 'Stichting Farmaceutische Kengetallen' - l'institut pharmaceutique de statistiques hollandais - a voulu en avoir le c£ur net, en comparant les comportements de prescription des médecins généralistes et des spécialistes. En 2010, ces prestataires de soins ont prescrit 25 millions de fois un médicament à des patients qui, six mois plus tôt, ne prenaient aucun médicament appartenant à cette classe thérapeutique. Trois nouvelles thérapies sur quatre étaient initiées par les généralistes ; le quart restant par les spécialistes. www.sfk.nl