...

La Cour a motivé sa décision en se référant à la fonction de conseiller du pharmacien. Elle recourt ainsi aux mêmes arguments prévalant chez nous pour l'interdiction de la mise en vente libre des médicaments non soumis à prescription. Un médicament reste un médicament, et la supervision du pharmacien lors de la délivrance est et reste nécessaire, a estimé la Cour. Il incombe au pharmacien de vérifier le bon usage des médicaments. Pas de vente en ligne En Allemagne, cet arrêté signifie également que le projet de lancer des commandes en ligne risque bien d'encore patienter un petit temps au vestiaire. " L'intervention du pharmacien est nécessaire aussi pour les médicaments OTC ", affirme Erika Fink, présidente de l'Association des Pharmaciens. Cette décision est un pas important en faveur de la sécurité du patient et des médicaments.