...

Lors du passage de l'hôpital aux soins à domicile, la transmission défectueuse des informations sur les médicaments est une cause fréquente d'effets indésirables chez les patients âgés. L'équipe conduite par Fabien Visade (gériatrie, université de Lille) a donc cherché à établir un consensus sur les informations relatives aux modifications de traitements à transmettre aux principaux dispensateurs de soins lorsqu'un patient âgé sort de l'hôpital.Pour ce faire, une étude qualitative sous forme de groupes de discussion a été menée auprès de médecins généralistes, de gériatres, de pharmaciens communautaires et hospitaliers prodiguant des soins à des patients âgés. Quatre étapes ont permis de parvenir à un consensus: présentation de l'étude, génération des idées, partage d'opinion et vote pour créer une liste.Un consensus s'est ainsi dégagé sur dix points: indication des traitements poursuivis, interrompus, nouvellement introduits ou modifiés et de leur durée ; raisons d'interrompre le traitement ou d'introduire de nouveaux médicaments ; informations sur la réévaluation des traitements ; raisons du séjour à l'hôpital, éléments significatifs et diagnostics à la sortie ; informations administratives concernant le patient ; nom du médecin de premier recours, unité hospitalière de sortie et le/les médecins responsables ; allergies connues, informations sur l'insuffisance hépatique et rénale ; principaux effets indésirables à surveiller ; date des dernières analyses sanguines ; dates d'hospitalisation/de sortie.Pour les auteurs, "le consensus sur la liste des informations relatives aux modifications de traitement devrait être utilisée par les médecins et les pharmaciens à l'hôpital pour garantir la sécurité lors de la sortie du patient". Ces résultats ont paru dans la dernière édition d'Acta Clinica Belgica (30 novembre 2019).