...

C'est d'ailleurs cette dernière qui nous a fait part de cette initiative dans le cadre du Prix du 'Pharmacien'. Un très beau projet que nous ne voulions absolument pas passer sous silence, malgré le changement de formule de notre concours. Nous avons donc pris la route d'Aalter pour remettre à toute l'équipe de cette officine ultramoderne, un petit cadeau de compensation. Une visite décisive Charlotte Delobel, désormais pharmacienne dans cette même officine, est l'exemple vivant de l'impact que peut avoir une telle découverte. Âgée de douze ans, la jeune élève sait parfaitement en sortant de l'officine " qu'un jour aussi, je serais pharmacienne ! ", raconte-t-elle en souriant. Sans cette visite 'scolaire', sa vie aurait sans doute pris une toute autre tournure. " Je pensais pourtant devenir ingénieur. Mais l'enthousiasme de Lieve était décidément trop contagieux ! J'ai donc décidé de faire des études de pharmacie et de faire mon stage ici. J'ai ensuite suivi une formation complémentaire en pharmacie hospitalière. Aujourd'hui, je travaille en tant que pharmacienne hospitalière à l'UZ Gent, mais j'officie aussi quelques jours dans l'officine. Cette combinaison est idéale parce qu'elle me permet d'utiliser la connaissance et l'expérience engrangée à un endroit dans mon autre lieu de travail. Je n'ai jusqu'à ce jour jamais regretté mes choix. "Un enthousiasme constant A ses côtés, Lieve Persyn ne peut qu'esquisser un sourire. " C'est pour cela qu'on le fait ", glisse-t-elle. " Les enfants et les jeunes s'enthousiasment pour un métier qu'ils connaissaient peu. En 1991, j'ai commencé comme pharmacienne dans cette pharmacie, une affaire familiale transmise de père en fils - et fille ! - depuis trois générations. Nous étions alors un peu à l'étroit dans une toute petite officine située un peu plus loin dans la commune. Depuis, nous avons décidé de déménager et d'ouvrir une plus grande pharmacie totalement équipée et d'y installer un robot. Un changement radical... "Transmission de savoirs Lieve trouve cette transmission de savoirs passionnante. " C'est un plaisir d'expliquer notre métier aux jeunes. Ces élèves en humanités ont été bien préparés durant leurs cours de chimie et cela se ressent dans la pratique. Ils sont vraiment intéressés et leurs réactions sont toujours très positives. J'essaie de les faire réfléchir : comment faire pour mettre cette crème dans un tube ? Pourquoi certaines plaques de travail sont noires et d'autres blanches ? Les élèves plus âgés parviennent généralement à bien comprendre la logique. Ils savent déjà ce qu'est la densité, connaissent les différentes formes d'administration,... Ils n'ont juste jamais eu l'occasion d'expérimenter leurs connaissances sur le terrain et peuvent donc le faire ici pour la première fois. "