...

Le monde des médicaments et celui des produits OTC est en perpétuelle évolution. Et le pharmacien entend se profiler de plus en plus comme un prestataire de soins de première ligne. Mais pour prétendre à cette place, il lui faut se tenir au courant des dernières découvertes scientifiques et des besoins actuels. Une formation continue, comme elle existe déjà pour les autres prestataires de soins, lui permettrait de rester à la page. " Le pharmacien doit non seulement pouvoir offrir au patient un service de qualité, mais aussi pouvoir se concerter avec ses confrères sur les meilleurs pratiques qui régissent la délivrance des médicaments ", affirme Louis Ide. " Je sais que cela existe déjà de manière informelle, mais ce caractère informel n'offre aucune garantie. "Reconnaissance Pour le sénateur, le nouveau système de rémunération offre d'ailleurs tout le loisir d'instaurer un système d'accréditation. " Le rôle du pharmacien a été revalorisé et accorde une plus grande reconnaissance au suivi pharmaceutique de qualité réalisé par le pharmacien. Il est donc primordial que le pharmacien reste au fait des innovations et des nouvelles notions scientifiques. Nous optons clairement pour la présence d'un pharmacien dans la pharmacie. "APB L'APB ne se dit pas opposée à un système de formation permanente obligatoire. Sa mise en pratique est une autre histoire. Sans parler de la rémunération. " Je ne veux pas me prononcer à ce sujet ", conclut Louis Ide, ajoutant aussitôt que les restrictions budgétaires ne doivent certainement pas hypothéquer la mise en place d'un système d'accréditation.