...

On en viendrait presque à compter les points tant le duel entre les deux parties enchaine les rebondissements et les nouvelles attaques. Les pharmaciens français peuvent néanmoins se réjouir d'avoir riposté vaillamment lors de la dernière offensive en date des supermarchés Leclerc. Le 27 avril dernier, la Cour de cassation a en effet estimé que les parapharmacies Leclerc étaient bel et bien en concurrence avec les officines du pays. Ce jugement invalide ainsi la décision de la Cour d'appel de Colmar, qui avait donné raison au géant de la distribution. Pour rappel, trois groupements de pharmacies - Univers pharmacie, DirectLabo et l'UDGPO - avaient alors décidé d'assigner Leclerc en justice pour concurrence déloyale suite à ses publicités sur le prix des médicaments.