...

Les professeurs Bernard Debré et Philippe Even ont donc rendu leurs conclusions sur l'affaire Mediator et formulé leurs propositions de réforme du système sanitaire français. Sans surprise, les deux auteurs n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère et l'Afssaps en prend passablement pour son grade. Ils dénoncent la " totale faillite " de l'agence, décrite comme " une agence sans pilotes expérimentés, encore aujourd'hui, à 100 lieues de mesurer son échec ", et proposent la création d'une autre structure qui serait chargée d'évaluer et de surveiller les produits. Les deux experts pointent également du doigt les manquements d'une agence d'un millier de salariés " un monde clos, refermé sur lui-même, sans contact avec les instances professionnelles et universitaires médicales et pharmaceutiques ".