...

L'escarre est une lésion cutanée d'origine ischémique liée à une compression des tissus mous entre un plan dur (matelas) et les saillies osseuses. Les escarres se développent aux points de pression : position assise (ischions, talons, occiput,...), décubitus dorsal (sacrum, talons,...), décubitus latéral (trochanter, malléole, genoux,...), décubitus ventral (coudes, rotules,...). Plus longtemps une personne restera sur le point de pression et plus celui-ci sera important, au plus sa peau - mal irriguée - en souffrira. A ce stade, la peau devient rosée, érythémateuse et blanchit à la pression. Si l'on intervient, la lésion est encore réversible. Sans action, les pertes de substance atteignent l'épaisseur de la peau, les muscles et mettent à jour articulations et os. La prévention La prévention est évidemment essentielle : diminuer la pression, effectuer des changements de position régulièrement (toutes les 2 à 4 heures selon l'âge et la pathologie du patient), préférer certaines positions (décubitus dorsal, décubitus semi-latéral, semi-incliné au fauteuil), diminuer les phénomènes de cisaillement par une installation adaptée (lève-malade, drap). L'utilisation de supports (matelas, sur-matelas, coussin de siège) permet de disperser les zones de pression. L'observation et la palpation fréquentes de la peau détectent tout signe précoce d'altération cutanée. La prise en charge L'évaluation des escarres est une étape indispensable au choix des pansements. Parmi les éléments à considérer figurent : Choix des pansements Le choix des pansements dépend du type d'escarres. Avant toute application, les lésions sont nettoyées au sérum physiologique. S'il y a infection, un antiseptique aqueux dirigé contre le germe sera appliqué, puis ensuite rincé (solution de NaCl 0.9 %). Deux classes de pansements sont disponibles :