...

Captée par les glycosaminoglycanes, l'eau retenue au niveau du derme va se diffuser vers les couches de l'épiderme - via la jonction dermo-épidermique - pour ensuite s'évaporer à la surface de la peau. Ce flux d'eau représente la perte insensible en eau et est dépendant de facteurs divers : épaisseur de la couche cornée, nature des lipides intercornéocytaires, hydratation, occlusion. Maintien de la teneur en eau En choisissant une texture adaptée, une peau hydratée traversera mieux les années. Les composants des soins cosmétiques actuels vont agir sur les mécanismes régulateurs du flux hydrique. Ainsi, on retrouvera parmi la liste des ingrédients : Protection contre les facteurs exogènes Les radicaux libres générés par le rayonnement solaire, la pollution, le tabac attaquent les acides gras membranaires, entraînant relâchement de la peau et apparition de rides. Pour se protéger, la peau fabrique le radical super oxyde, capable de neutraliser les radicaux libres produits et l'élimine par des molécules capables de s'oxyder (vitamines E, C, lutéine). Une autre voie fait appel aux enzymes : super oxyde dismutase-zinc dépendante et glutathion peroxydase- sélénium dépendante, capables de neutraliser l'action des radicaux libres. Ces agents anti-radicalaires ont ainsi une place dans les soins destinés aux jeunes adultes. Face aux premiers signes du temps Les premières rides qui apparaissent sont les rides d'expression, résultant - comme l'indique leur nom - de l'expression de notre visage. Pattes d'oie, rides du lion, rides du front,... seront les résultantes de la répétition des mouvements du visage quand la peau résistera moins aux déformations.