Hypertension artérielle: la spiruline pourrait être une solution

05/02/19 à 10:58 - Mise à jour à 11:13

Extrait de la cyanobactérie spiruline, un peptide peut permettre de lutter contre l'hypertension artérielle en dilatant les vaisseaux sanguins, selon les résultats d'une étude italienne menée en laboratoire à la fois sur des artères isolées et sur un modèle murin.

Déjà connue des Aztèques, la spiruline ou "Arthrospira platensis" ou encore "algue bleue", une bactérie capable de photosynthèse, est bénéfique sur de nombreux plans pour la santé humaine, grâce, notamment, à ses capacités antioxydantes. Une équipe italienne montre à présent son intérêt pour les personnes souffrant d'hypertension artérielle.

Le Pr Albino Carrizzo et ses collègues ont reproduit ce qui se passe dans l'intestin après l'ingestion d'un extrait brut de cette substance, ce qui leur a permis d'isoler les peptides qui sont absorbés par notre corps. L'un d'eux, nommé SP6, a été identifié pour la première fois par les chercheurs. Administré dans des vaisseaux sanguins isolés en laboratoire, il induit une action vasodilatatrice et donc un effet potentiellement antihypertenseur et lorsque les scientifiques ont administré SP6 à des animaux hypertendus, leur pression artérielle a baissé.

"Nous savons que les hypertendus présentent souvent un défaut dans les processus naturels qui, par l'action de l'oxyde nitrique, régulent l'endothélium," a expliqué le Pr Vecchione. "Le peptide que nous avons isolé dans l'extrait de spiruline a un effet positif sur ce mécanisme."

Tout en admettant la nécessité d'autres recherches, il considère que SP6 pourrait constituer un adjuvant naturel aux traitements pharmacologiques courants pour améliorer la fonction endothéliale et, par conséquent, lutter contre l'hypertension.

Hypertension, 31 décembre 2018, DOI : 10.1161/HYPERTENSIONAHA.118.11801)

En savoir plus sur: