...

Zoonose transmise suite à la piqûre d'une tique du genre Ixodes, la maladie de Lyme peut s'observer toute l'année. Après passage sur la peau, la tique, lors de la succion sanguine, peut transmettre le Borrelia, spirochète responsable de la pathologie. En été, le risque d'infection est le plus élevé ; la peau découverte peut être au contact d'une tique lors d'une balade dans une zone boisée, chaude et humide, parsemée de basse végétation ou dans une prairie voire dans un espace vert urbain. Symptômes Survenant chez environ 3 % des personnes suite à une piqûre de tique, la maladie évolue par différents stades non toujours rencontrés, égarant ainsi le diagnostic. Prise en charge La prise en charge dépendra du stade de la borréliose, le but étant l'éradication complète du spirochète. An niveau de l'érythème migrant, l'amoxicilline (500mg/8h) et la doxycycline (100mg/12h) en prise orale pendant 14 à 21 jours sont efficaces. En cas d'allergie aux pénicillines et de contre-indication à la doxycycline (grossesse, allaitement), la prise orale de céfuroxime axétil (500mg/12h) pendant la même période est indiquée. La prise d'azithromycine (500mg/24h) pendant 10 jours peut être envisagée en dernière ligne. Au stade disséminé, le choix de l'antibiotique, la voie d'administration et la durée du traitement dépendra du site atteint (voir tableau). Prévention La prévention primaire consiste à éviter tout contact avec les tiques par une protection vestimentaire adaptée (vêtements longs, de couleur claire, bottes,...) et éventuellement par l'application de répulsif (DEET - diéthyltoluamide, minimum 30 %). L'application de répulsif ne protège qu'aux endroits d'application et doit être répétée après quelques heures. Cette prévention chimique est contre-indiquée chez les enfants de moins de 30 mois et chez la femme enceinte. Vaccination Développée, aux Etats-Unis, le vaccin ne protège que contre la seule espèce pathogène rencontrée au pays de l'oncle Sam ; B. brugdorferi mais ne protège pas contre d'autres ( B. garinii et B. afezlii) variantes pouvant être présentes en Europe. Ce vaccin n'est actuellement plus commercialisé car le rapport coût-efficacité n'était pas favorable.