...

La phytothérapie peut être une alternative intéressante aux médicaments psychotropes, qui doivent être réservés aux pathologies sévères. Elle évite les problèmes iatrogènes liés et entraîne peu de dépendance. Elle peut notamment être recommandée aux patients souffrant de stress ou d'anxiété. Plantes adaptogènes La phytothérapie préconise les plantes adaptogènes. Pour être définies et reconnues en tant que telles, les plantes doivent répondre à 3 critères précis : perturber de façon minimale les fonctions physiologiques normales et être non toxiques ; avoir une action non spécifique (pas d'utilisation sur une pathologie précise, mais agir sur la résistance globale de l'organisme) ; et avoir une action normalisante. Ces plantes sont capables d'étendre la performance, d'augmenter la résistance sans risque inutile sur la santé. Parmi ces plantes, on retrouve le bien connu ginseng (panax ginseng), l'Eleuthérocoque (Eleuthérococcus senticosus) l'Orpin rose plus connu sous le nom de Rhodiola (Rhodiola rosea L.) et, plus récemment, la Withania somnifera. Le ginseng Les extraits titrés de gingseng (4 à 7 % de ginsénosides) ou la poudre de racine titrée (200 mg) sont à préférer à la tisane (amertume). Les prises pendant le repas se font de préférence le matin et le midi pour ne pas gêner le sommeil. L'effet se manifeste après quelques jours de prise régulière. Précautions d'emploi : pas d'usage chez la femme enceinte et chez l'enfant, chez les patients diabétiques (le ginseng est hypoglycémiant) et en cas d'insomnie et d'angoisse. La Rhodiole La rhodiole ( Rhodiola rosea L.) est classée adaptogène par les Russes depuis 1960 ! Elle est notamment utilisée par les astronautes pour augmenter leurs performances et diminuer le stress avant une mission dans l'espace. Elle est également autorisée pour les athlètes en phase de préparation car elle augmente les fonctions cognitives et diminue le temps de récupération. Ses effets psychostimulants et antistress se manifestent plus rapidement qu'avec le ginseng. Posologie : de 150 à 300 mg par jour en deux prises (le matin et le midi), 30 minutes avant le repas, pendant 20 jours maximum. Il est souhaitable d'augmenter très progressivement la dose pour éviter l'agitation en cas de surdosage. La cure est renouvelable après un arrêt minimum de 2 semaines. Précaution d'emploi : la rhodiole est contre-indiquée pendant la grossesse et chez les personnes souffrant de troubles bipolaires. Se préparer aux efforts soutenus Un mois avant l'épreuve sportive ou intellectuelle, le pharmacien peut conseiller à son patient de prendre : Plantes sédatives Pour un effet antistress rapide, les plantes sédatives peuvent êtres associés le soir pour améliorer la qualité du sommeil, renforcer la résistance nerveuse face aux stimuli émotionnels, intellectuels perçus chaque jour.