...

L'homéopathie vétérinaire est une médecine holistique qui entreprend de rendre l'animal aussi sain que possible et de l'aider à développer son corps au mieux de sa condition. Les expériences effectuées sur les animaux diffèrent peu dans leurs résultats de celles tentées sur l'homme. Malgré leur incapacité à exprimer leurs maux par des symptômes nuancés, les animaux présentent, pour un même mal, les mêmes symptômes marquants. Les résultats obtenus sur l'homme sont donc transposables à l'animal. La technique homéopathique en médecine vétérinaire Il est incontestable que l'usage de l'homéopathie est moins aisé chez l'animal - privé de parole - que chez l'homme. Les animaux parviennent néanmoins à nous faire comprendre que quelque chose ne va pas par des changements perceptibles dans leurs comportements. Ces symptômes sont l'expression sincère de leur état intérieur et donc une image exacte de la maladie. " Mon chien à de la température "Concrètement, il arrive que l'on donne à un animal présentant une température supérieure à 39°C, plusieurs doses d' Aconite 5CH afin d'arrêter la maladie débutante, puis Belladona 5CH toutes les heures pour faire tomber la température. Si la maladie s'affirme et que les symptômes ne cèdent pas sous l'action des premières doses, il faudra choisir un remède de la matière médicale qui se rapporte à d'autres signes marquants. L'administration des médicaments homéopathiques L'administration médicamenteuse ne pose aucun problème. Les granules sont écrasés sur un papier et déposés sur la langue de l'animal. Chez les jeunes animaux, la poudre est prélevée avec un doigt humide et frottée à l'intérieur des joues. L'administration du remède peut se faire sur l'aliment : un support de lactose (sachet-dose imprégné) est dissout dans l'écuelle ou déposé sur une biscotte. Les formes liquides alcoolisées sont versées dans une cuillère à café d'eau, puis introduites entre les lèvres sans ouvrir la mâchoire pour éviter tout risque d'étranglement. A l'officine La majorité des conseils en médecine vétérinaire concernent les lésions cutanées des animaux domestiques : conjonctivite, prurit lié à l'invasion des parasites, gale auriculaire, piroplasmose (morsure des tiques Dermacentor reticulatus et Rhicephalus sanguineus présentes dans les chenils, habitations) et les vermifuges.