Tout sur Flandre

Dans Homo sanitas, sous-titré " Histoire et avenir de la santé ", Nicolas Bouzou invite à regarder l'avenir de la santé sans oeillères et l'esprit lavé de la morosité ambiante.

" Ce n'est pas quelque chose de statique, nous avons choisi d'appliquer une stratégie dynamique... et les choix sont posés en fonction d'une vaccination de masse, pas forcément toujours à la mesure des individus ", explique le Pr Dirk Ramaekers, président de la Task force vaccination.

Ex-pharmacienne, Brigitte Martens (45 ans) avait déjà à son actif une carrière d'artiste avant d'entamer des études en sciences pharmaceutiques et d'aboutir finalement, de fil en aiguille, dans le secteur de la biotechnologie. "Les autres sont parfois un peu déboussolés par mon parcours professionnel", avoue-t-elle en riant. Le fil rouge de son histoire? Un lien étroit avec la nature. "L'herboristerie, la permaculture, l'apiculture et aujourd'hui les bains de forêt et mes activités de guide nature s'inscrivent tous dans la même lignée."

Née du chaos des pénuries du début de la crise sanitaire, la plateforme PharmaStock poursuit aujourd'hui sa mission de renseignement de la disponibilité en officine des médicaments et dispositifs médicaux très recherchés par les patients et... les pharmaciens.

Née du chaos des pénuries du début de la crise sanitaire, la plateforme PharmaStock poursuit aujourd'hui sa mission de renseignement de la disponibilité en officine des médicaments et dispositifs médicaux très recherchés par les patients et... les pharmaciens.

Caractérisé par une offre aussi bien physique que virtuelle extrêmement développée, le secteur belge des officines est soumis à une concurrence particulièrement lourde... avec à la clé un impact direct sur le nombre de clients potentiels.

Une mission d'information du Sénat français a mis en lumière le potentiel de la filière des plantes médicinales et a posé les enjeux de la reconnaissance des métiers d'herboriste. Pour nourrir sa réflexion, elle a notamment fait appel à l'expérience belge.

Dans le cadre d'un projet pilote à Bruxelles, les pharmaciens vont jouer un rôle de premier plan dans le dépistage du cancer colorectal. Il y a deux ans, nous avions demandé au ministre flamand du Bien-être, Jo Vandeurzen, pourquoi il ne donnait pas un rôle crucial aux pharmaciens dans ce dépistage.

Les entités fédérées se sont mises d'accord pour lancer un projet-pilote permettant aux pharmaciens de la Région bruxelloise de délivrer gratuitement aux patients les kits de dépistage pour le cancer colorectal et des conseils. Le généraliste reste évidemment la personne de contact pour le suivi du test. 500.000 euros ont été débloqués pour financer ce nouveau dispositif.

Si l'on en croit leurs parents, l'immense majorité des petits Belges bénéficient encore et toujours d'une vaccination de base complète, en dépit des propos alarmistes que certains font circuler à propos des éventuels effets secondaires. Une enquête organisée par le biais du Vif et de Knack a sondé la position des lecteurs vis-à-vis de la vaccination.

Tous les nouveau-nés dans la région de Liège bénéficient depuis ce lundi du dépistage de l'amyotrophie spinale, maladie neuromusculaire qui provoque une faiblesse musculaire progressive, annonce le Centre hospitalier régional (CHR) de Liège. Cette maladie touche chaque année six enfants en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ceux qui souffrent de sa forme la plus sévère et la plus fréquente (la SMA1) meurent pour la plupart avant leur deuxième anniversaire ou gardent de lourdes séquelles motrices.

N'avez-vous pas, vous aussi, l'impression que le prochain réveillon se profile déjà à l'horizon alors que vous n'avez pas encore fini de digérer le foie gras et le champagne du dernier ? Que c'était hier que nous nous rendions aux urnes alors que le prochain scrutin est déjà pour bientôt ?

Malgré un taux faible de vaccination chez les filles de première secondaire contre le papillomavirus , un député propose la vaccination également pour les hommes tant hétéro- qu'homosexuels.

Série avec l'Ordre des pharmaciens

Article du magazine

L'Ordre des pharmaciens explique son code de déontologie dans une nouvelle série. Le premier sujet est le secret professionnel, une question sensible qui fait encore l'objet de nombreux débats. Dans ce premier épisode, nous rappelons brièvement les principes fondamentaux. Dans les éditions suivantes, nous vous présenterons des cas concrets qui pourront vous aider dans votre pratique quotidienne.

lire l'aricle