Tout sur UZ Leuven

Ce jeudi vous trouverez notre édition du mois de mai dans votre boîte aux lettres. Voici déjà un aperçu du contenu.

Les pharmaciens hospitaliers ont été impliqués d'emblée dans l'élaboration de la stratégie vaccinale. Il faut dire qu'ils ont une mission fondamentale à remplir... tout comme leurs collègues des officines, qui se voient attribuer dans les centres de vaccination un rôle majeur d'experts pharmaceutiques.

Bien que nous sachions depuis 70 ans que fumer provoque le cancer du poumon, cette question demeure un immense problème de santé. Nous sommes toujours confrontés au défi consistant, d'une part, à éviter que les jeunes ne commencent à fumer et, d'autre part, à aider les fumeurs à arrêter. Le Pr Kristiaan Nackaerts et Sven Van Lommel, respectivement pneumologue et tabacologue à l'UZ Leuven, font le point sur la situation.

En dépit des recherches intensives actuelles, la pathogenèse du diabète de type 1 reste une énigme. " Et cela ne risque pas de changer ", ajoute le Pr Kristina Casteels, du service de pédiatrie de l'UZ Leuven. Toutefois, de récents résultats apportent une lueur d'espoir, en matière de prévention en tout cas.

Des chercheurs de l'UZ Gasthuisberg se penchent actuellement sur un médicament destiné au traitement des symptômes de reflux intermittents... qui pourrait posséder un potentiel thérapeutique insoupçonné.

La recherche sur le microbiome vise aussi à mettre en lumière le rôle de nos bactéries intestinales dans l'apparition de la dyspepsie fonctionnelle. Ce trouble fréquent est pourtant mal compris. C'est sans compter le travail du Pr Tim Vanuytsel (UZ Leuven) et de son équipe.

Pour le pharmacien d'officine, la nouvelle réglementation européenne visant à retirer du circuit les médicaments contrefaits est quelque peu ennuyante, mais qu'il s'agisse de scanner un code-barres ou une matrice de données 2D, la charge de travail est la même pourvu que le système fonctionne correctement. Pour les hôpitaux, c'est une autre histoire.

Le mot migraine vient du latin " hemicrania ", qui désigne une douleur touchant la moitié de la tête. Elle est parfois confondue avec des céphalées violentes... mais tous les patients qui en ont déjà été victimes vous diront qu'elle n'a vraiment rien à voir avec de " banals " maux de tête !