La task force vaccination annonce que jusque fin mars 54.300 doses du vaccin de Pfizer seront en moyenne administrées par semaine pour les premières vaccinations. A celles-ci s'ajoutent les vaccinations par la seconde dose qui doivent encore être administrés aux patients déjà bénéficiaires d'une première dose. L'objectif est de garantir la seconde vaccination. La semaine du 8 février, près de 180.000 doses devraient être administrées.

Pourquoi les enfants sont moins porteurs du virus et moins contagieux? Et pourquoi les personnes âgées sont particulièrement sensibles à l'infection par le SARS-CoV-2? Pour l'instant, cela reste assez mystérieux. Le Pr Arnaud Marchant avance quelques hypothèses.

En 2017, une loi a prévu la création d'un bureau du cannabis gérant la production et le commerce du cannabis médical. Le projet n'a pas encore avancé.

Les effets de la crise sanitaire se reflètent dans le nombre d'appels reçus par le Centre Antipoisons en 2020: ils ont augmenté de 7,6% et cette augmentation concerne principalement les produits chimiques ménagers, les huiles essentielles, et surtout les biocides dont les gels hydroalcooliques.

Un nouveau départ - Aplatissons la courbe de l'infodémie - La loi sur les tests antigéniques rapides: pas un cadeau pour les pharmacies

Geert Verrijken

" Ce n'est pas quelque chose de statique, nous avons choisi d'appliquer une stratégie dynamique... et les choix sont posés en fonction d'une vaccination de masse, pas forcément toujours à la mesure des individus ", explique le Pr Dirk Ramaekers, président de la Task force vaccination.

Newsletter

Abonnez-vous à nos newsletters

le Pharmacien sur Twitter